Livraison offerte à partir de 100€ d'achat ! Click & Collect gratuit et possibilité d'encadrement à Nantes

Livre 'Exceso' Intervenue - Marcos Lopez

Marcos Lopez EPUISE

LOM006-Livre-Photographie-Intervenue-Peinture-Exceso-Marcos-Lopez-Quorum
LOM006-Livre-Photographie-Intervenue-Peinture-Exceso-Marcos-Lopez-Quorum (1)
LOM006-Livre-Photographie-Intervenue-Peinture-Exceso-Marcos-Lopez-Quorum (3)
LOM006-Livre-Photographie-Intervenue-Peinture-Exceso-Marcos-Lopez-Quorum (5)
LOM006-Livre-Photographie-Intervenue-Peinture-Exceso-Marcos-Lopez-Quorum (2)

Compilation de photographies et textes de Marcos Lopez; intervenue à l'acrylique par l'artiste. Œuvre originale et unique signée à la main. En savoir plus

240,00

Ce produit n'est plus en stock.

Description

“Au slogan fade du minimalisme, moins c'est plus, j'oppose plus c'est plus”. 
La citation est de Marcos López.  

"Alors que le minimalisme utilise une méthode de correction qui consiste à éliminer progressivement tout ce qui génère des doutes, Marcos López, comme dans le baroque, utilise la méthode de l'addition.  Ajouter jusqu'à ce qu'il soit plein, jusqu'à l'excès.  Analogue au baroque latin, dans son œuvre il s'agit de l'excès de couleur, de la complexité qui accompagne la rencontre des cultures qui configure l'identité latino-américaine, la surpopulation et la représentation.  Le baroque a été importé d'Europe par les jésuites.  Face à l'absurdité laissée par la chute des valeurs classiques, l'art répond par la complexité, la magnificence et le spectaculaire.  Des artistes formés à la chaleur de ces idées arrivent en Amérique latine et envoient des artisans locaux pour construire des bâtiments, des églises.  Avec quel résultat ?  Une sorte de baroque, oui.  On peut dire qu'il s'agit du baroque dans la consigne reçue, le plan, l'idée, la symbolique chrétienne, le concept, mais tout cela transformé, hors contexte, réinterprété, réapproprié.  L'exemple paradigmatique pourrait être l'église de Santa Maria Tonantzintla, à Cholula, Puebla.  Quand Aldous Huxley la rencontre, il écrit : Des chérubins avec des plumes aztèques dans leurs chignons regardent depuis les murs.  Au-dessus de la voûte un groupe d'anges indiens joue du violoncelle (le tam-tam était trop étroitement lié à l'ancienne religion pour être toléré dans une église nominalement chrétienne).  C'est , comme dans toute l' Amérique centrale , un thème baroque interprété par des artisans de formation mentale néolithique , mais interprété avec beaucoup plus de liberté ( et aussi avec une plus grande force artistique ) que dans toutes les autres églises que j'aurais visité au Mexique ou au Guatemala.

Marcos López adopte la perspective latino - américaine en introduisant des éléments qui étaient déjà présents dans la perspective de ces artisans, l'excès entendu comme surpeuplement, la représentation symbolique et la couleur.  Cette dernière, la couleur, est corrélative aux gestes des personnages, ce qui en constitue, en termes de sens, son contraire. 

On pourrait dire que les portraits de Marcos Lopez sont heureux, de par leur couleur, s'il n'y avait pas les gestes des personnages, qui semblent montrer le juste contraire, tristesse, amertume .

De la même manière, les petits anges aztèques portent un geste triste même s'il semble incongru avec l'ostentation et la couleur qui les entourent.  Ainsi, la particularité de l'œuvre de Marcos López repose sur une riche complexité dans la mesure où il a réussi à saisir et à se situer à partir d' une perspective vivante qui ne se retrouve pas dans les interprétations traditionnelles de l'identité latino - américaine telles que, par exemple, les muralistes mexicains.  Cependant , il ne s'agit pas d'une simple reproduction de ressources artistiques.  En plus de ces éléments - surpeuplement, symbolisme et couleur -, dans l'excès de Marcos López, nous trouvons d'autres caractéristiques supplémentaires.  

Premièrement, la symbologie qui apparaît dans ses œuvres n'est pas la symbologie chrétienne, c'est plutôt ce qu'on appelle l'élément pop de la pop latine -les reines du blé, le canard gonflable, l'affiche Criollitas, etc.- Enfin, l'idée de représentation et de représentation explicite, de mise en scène -La carnicería, El gaucho Gil, El martir-.  Ces deux derniers sont des éléments que l'on peut associer à l'identité latino-américaine mais pas seulement comme porteurs d'une perspective vivante, mais aussi comme générateurs d'un baroque latin actuel, actualisé."

Texte extrait du livre, par Luciana Pallero

Et pour qu’il n’y ait aucun doute quant à son choix esthétique; Marcos Lopez publie un livre, il l'intitule ‘Exceso’ (Excess), puis il l’y intervient plusieurs fois avec de la peinture.

Et en voici la preuve. Le livre a été éditée par Oficina de Proyectos et intervenue trois fois avec de la peinture acrylique.

Caractéristiques

  • Format : 18x24 cm
  • Pages : 132
  • Série : Œuvre unique
  • Signature : Signée à la main par l'artiste
LOM006-Livre-Photographie-Intervenue-Peinture-Exceso-Marcos-Lopez-Quorum

Livre 'Exceso' Intervenue - Marcos Lopez n'est plus disponible actuellement.

Vous souhaitez recevoir un email dès que ce produit est en stock ?

error check_circle
close

Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,